Sport et culture

Au cours de la dernière décennie, la municipalité a développé une politique dynamique sur les plans sportif et culturel pour le plus grand plaisir de ses administrés.


Politique sportive

La municipalité s'est attachée à développer la pluridisciplinarité sportive et ainsi à enrichir l'offre. Une large palette d'activités sportives est offerte à tous les Gourbeyriens, grâce à de nombreuses infrastructures.

Le stade municipal : Lieu de rencontre de nombreux amoureux du sport, le stade municipal répond aux normes de sécurité internationales. Afin d'éviter une utilisation intense du plateau de compétition, un terrain d'entrainement a été réalisé. Le stade met également à la disposition des scolaires un plateau en bitume pour la pratique du hand-ball, du basket-ball et du volley-ball.

La salle Omnisport de Valkanaërs : sports en salle

Les plateaux sportifs de quartier

 

Politique culturelle

A travers ses équipements culturels, la Bibliothèque municipale et la Maison de la Culture « Gilles FLORO », Gourbeyre investit dans le développement de la culture.

La Bibliothèque municipale : ENTRE LA LECTURE ET L'ANIMATION : Installée dans l'ancienne cantine scolaire, la bibliothèque municipale a été inaugurée en 1989. Elle offre gratuitement plus de 10 000 livres à la lecture attentive des visiteurs. Au cours de ces dix dernières années, près de 30 000 prêts ont été enregistrés. Des jeux éducatifs y sont également proposés. Chaque mercredi, des animations enfantines y sont organisées.

La bibliothèque municipale se fait l'écho de grandes manifestations d'actualité comme « le salon du livre », « la journée internationale contre le sida » ou encore «  la semaine des droits de l'enfant ». A ces différentes occasions, des livres et des expositions consacrés à ces sujets sont davantage mis en valeur.

Dernier chantier, l'informatisation permettra demain de consulter internet ou la base de données sur support informatique. Il y aura alors un nouveau chapitre à écrire sur cette structure indispensable à la commune.

 

La Maison de la Culture GILLES FLORO: Inaugurée en 2009, la Maison de la Culture Gilles FLORO, est venue concrétiser et satisfaire une attente très forte du monde artistique et culturel de la région. Sa réalisation a couté 1,4 million d'euros cofinancés par la commune, la Région, le Département et l'Etat. Cette bâtisse est un ouvrage destiné à de multiples utilisations, notamment pour des auditions, conférences, réunions, projections et spectacles....

Après des travaux d'aménagements techniques, elle peut désormais répondre aux besoins de nombreux usagers, à savoir les comédiens, interprètes, créateurs de tous genres et militants associatifs de la commune. L'acoustique de qualité remarquable est très appréciée par les spectateurs.


L'Action Associative : Environ 300 bénévoles animent le paysage associatif de Gourbeyre et à peu près 800 adhérents contribuent en partie à l'existence de la trentaine d'associations actives, pour une population de 8320 habitants (selon le dernier recensement). Le sport, la culture et le social sont les activités essentielles que proposent les associations. Les résultats des clubs de sports sont aussi une bonne référence prouvant l'engagement des Gourbeyriens au sein de ces activités de volontariat.

La danse occupe une place prépondérante dans la création culturelle des associations, mais force est de constater que l'orientation prise par les associations AMAZON, AMBIANCE MAS, en optant pour le carnaval, va probablement susciter une évolution des mœurs dans notre commune.

L'aspect social n'est pas en reste. En effet, les associations «  la Maison de l'Insertion », le « Centre Socioculturel » impulsent une nouvelle dynamique au sein de ce secteur très complexe. Les actions croisées de la Maison de l'Insertion, de Vie Active, du Centre Socioculturel, du CCAS et du Pôle emploi en faveur des administrés permettent forcément de rationaliser le social chez nous et de favoriser la perspicacité des différents acteurs locaux.

Vie active permet à de nombreuses personnes de s'initier à l'informatique, secteur d'activité qui aiguise l'appétit de nombreuses autres personnes, hors du cadre bénévole.

Gérer le social exige une certaine technicité et des compétences. Par son histoire et son actualité (sur son territoire opéraient jadis le centre de Saint-Jean BOSCO et le COE et aujourd'hui ce sont l'A.G.I.P.S.AH., l'I.M.E., le PELICAN et la MAPAD qui y officient), Gourbeyre revendique plus que jamais sa vocation de commune de la « SOCIALISATION » dans notre archipel.