Bassin bleu

Le Bassin bleu : fraîcheur et rêverie…

Un petit circuit s’impose pour atteindre le Bassin bleu : il faut d’abord prendre la route de Moscou, située après le plateau de Palmiste (il suffit de suivre les panneaux). A 400 m de la dernière habitation sur la gauche, on trouve un sentier, point de départ de la randonnée. On traverse une clairière, puis on pénètre dans la forêt où l’on croise des arbres tropicaux ( palétuvier, gommier, bois canon, pois doux…) ou des plantes épiphytes (ananas bois, siguine blanche, siguine rouge…) Une vingtaine de minutes plus tard, on arrive devant ce magnifique site naturel.

 

A 772 mètres d’altitude, le Bassin bleu naît du confluent de la Ravine chaude et de la rivière du Galion.

L’eau du Galion tombe en une cascade de six mètres dans cette crique et se fraye un passage à travers d’énormes roches, issues d’une éruption de magma au 16e siècle. L’eau y est particulièrement fraiche, pour le plus grand plaisir des amateurs de genre de baignade. La grande profondeur du basin procure teinte ses eaux d’un reflet merveilleusement bleuté, d’où sans doute son nom.

Cet écrin bleu se niche au coeur d’une végétation luxuriante, composée notamment de belles fougères et de superbes balisiers. Et pour parfaire ce cadre idyllique, on peut se laisser aller à écouter le chant des oiseaux et à rêver…